Write For Us

Loi Sécurité globale : enquête ouverte contre un commissaire filmé en train de matraquer un mani

Chargement...
Google Rank
85 Vues
Published
La scène est violente. Plusieurs manifestants sont assis ce samedi sur un muret de la place de la République alors que la manifestation contre la loi « Sécurité globale » - qui a réuni près de 6000 personnes à Paris - prend difficilement fin. Face à eux un commissaire de police en tenue de maintien de l'ordre. Il vise un homme qui ne l'attaque pas. Coups de matraque, un coup de pied, et à nouveau des coups de matraque.
Sur la vidéo diffusée sur Twitter par le journaliste Rémy Buisine, nous avons compté douze coups jusqu'à ce que le manifestant tombe à la renverse en essayant de se dégager. Un des policiers présents prend alors le bras du commissaire pour l'emmener en arrière.
Ces images ont fait le tour des réseaux sociaux et le hashtag #ViolencesPolicières était ce dimanche matin le sujet le plus discuter sur le réseau social.
« Pluie de projectiles » quelques instants avant ces images
Après leur diffusion, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a décidé d'ouvrir une enquête interne contre ce haut gradé de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC). Selon nos informations, le fonctionnaire sera entendu dans les prochains jours pour connaître le contexte dans lequel ces faits se sont produits. À l'issue de cette enquête, une sanction pourrait être prise contre le policier.
« Juste avant, certaines images montrent que les policiers ont été pris sous une pluie de projectiles. Cette réaction du commissaire ressemble à une réponse », avance une source policière comme explication.
Au total, 28 personnes ont été interpellées après avoir jeté des projectiles ou frappé des policiers et gendarmes.
Catégories
Documentaire
Mots-clés
Police, Violence, Loi Sécurité globale
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire.
Soyez le premier à commenter cette vidéo.