Write For Us

Les chiffres HALLUCINANTS de Karim Benzema cette saison | Revue de presse

Chargement...
Google Rank
21 Vues
Published
Le Real Madrid avait pour ambition de poursuivre un début de saison quasi parfait en Liga. La mission s'annonçait dans les cordes des Madrilènes, auteurs de 4 victoires et un nul, lors de la réception de Majorque ce mercredi soir. Pour cette 6e journée, Carlo Ancelotti titularisait Eduardo Camavinga pour la première fois depuis son transfert. Le jeune milieu de terrain démarrait dans ce 4-2-3-1 aux côtés de Valverde, Rodrygo, Asensio et Vinicius, en soutien de Benzema, seul en pointe. En face, les insulaires débutaient le match avec ses jeunes pépites comme Take Kubo, prêté par le Real Madrid, mais aussi Matt Hoppe et Kang-In Lee.

Cette rencontre s'annonçait tout de même déséquilibrée sur le papier et le début de match ne dérogeait pas à cette tendance. Dès la 3e minute, Gaya laissait échapper le cuir en position de dernier défenseur et glissait, laissant seul Benzema s'en aller battre Reina, pas exempt de tout reproche non plus (1-0, 3e). Cueillis à froid, les Majorquins répondaient par une frappe de Kubo au ras du poteau (5e) mais la domination madrilène ne s'arrêtait pas là avec un corner direct frappé par Asensio repoussé sur sa ligne par Reina (7e). Après une grosse entame, le rythme ne retombait pas puisque Lago Junior frôlait la barre d'un tir puissant (20e).

La grande soirée d'Asensio
Déjà en jambes, Asensio décidait d'être le grand bonhomme du soir. Il profitait d'une frappe de Rodrygo mal repoussée par la défense pour inscrire le but du break (2-0, 24e). La messe semblait dite mais Majorque n'avait pas encore dit son dernier mot avec la réduction du score signée Kang-in Lee (2-1, 25e). Un espoir de courte durée. Dans la foulée, Asensio marquait un doublé suite à un très joli contrôle orienté sur une parfaite remise de Benzema (3-1, 29e). Avec deux buts d'avance, le Real Madrid prenait confiance dans cette rencontre un peu folle et se procurait pas mal de situations, sans cette fois-ci trouver le même réalisme.

La défense de Majorque résistait d'abord à cette reprise d'Asensio (36e), repoussée sur sa ligne par Valjent, puis Reina se montrait enfin décisif devant ce tir à ras de terre de Vinicius (45e). La seconde période repartait sur les mêmes bases. Après un nouvel échec de Vinicius malgré une situation de but presque tout fait (48e), et la VAR qui refusait un nouveau but de Benzema (49e), Asensio convertissait une nouvelle offrande de l'attaquant français pour s'offrir un triplé (4-1, 55e). La soirée déjà très réussie de la Casa Blanca, emmenée par un très bon Camavinga, remplacé à l'heure de jeu, était encore loin d'être terminée.

Le Real impressionne
Sorti sous les ovations d'un public de retour au Santiago Bernabéu, Asensio cédait sa place à son tour à Isco, remerciant le public, lui qui traverse un moment compliqué depuis plusieurs mois maintenant. La fête se poursuivait sans lui et visiblement sans Majorque. À la réception d'une transversale d'Alaba, un Benzema tout heureux de contrôlait de manière un peu chanceuse le cuir parvenait à marquer d'une frappe contrée qui lobait Reina (5-1, 78e). Puis ce fut au tour d'Isco de se réconcilier avec son équipe. Brassard autour du bras après la sortie de Benzema, le milieu offensif trouvait le chemin des filets en Liga pour la première fois depuis février 2020 (6-1, 84e). La soirée fut belle à Madrid, leader avec deux points d'avance sur les Colchoneros.

Pour ne plus rien manquer des nouvelles vidéos Foot Mercato :
Abonne-toi ! ► http://www.youtube.com/c/mercato?sub_confirmation=1

Notre site Internet ► www.footmercato.net

#TeamFootMercato
Catégories
Sport
Mots-clés
foot, football, foot mercato
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire.
Soyez le premier à commenter cette vidéo.