Write For Us

Jean-Marie Delarue

Chargement...
Google Rank
494 Vues
Published
Jean-Marie Delarue, Contrôleur général des lieux de privation de liberté, invité de Face aux chrétiens ce jeudi 12 juin déclare qu'il « faut relativiser la portée de l'endoctrinement en prison. La religion attire en prison parce que les prisonniers sont face à eux-mêmes, au mal qu'ils ont commis et ils sont en situation de détresse et la religion est une solution. » Et il ajoute que « la prison laboure les âmes, elle chamboule, et on en sort soit cassé, soit radicalisé. » Évoquant la loi Taubira, il dit que « la prison n'est pas le seul moyen de punir », que « l'enfermement brise la personne » mais il doute que la « contrainte pénale » soit de nature à vider les prisons. « On a déjà inventé des peines de substitution et cela n'a pas fait diminuer le nombre des incarcérations ». Le Contrôleur général des prisons ajoute que pour lutter contre la récidive « l'Etat joue peu de rôle » et il fait cette remarque : « la meilleure prévention contre la récidive, c'est la petite amie » car lorsqu'un prisonnier a un projet personnel il récidive moins. Jean-Marie Delarue regrette que le travail soit « une denrée rare en prison. Elle concerne à peine un quart des détenus alors que la plupart aimerait travailler. » Et il a donné l'exemple de travaux d'informatique, d'électronique qui pourraient être réalisés en prison. Il regrette que l'on ait « massifié, renforcé l'isolement des détenus » et souhaiterait qu'Internet soit plus facilement accessible dans les prisons.
Face aux Chrétiens du 12/06/2014.
Catégories
Social
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire.
Soyez le premier à commenter cette vidéo.