Write For Us

[Avec Allodocteurs] Androcur : une IRM exigée avant toute première prescription

Chargement...
Google Rank
84 Vues
Published
En collaboration avec www.allodocteurs.fr.

Vous retrouverez régulièrement dans cette playlist les sujets réalisés par le Magazine de la santé & Allodocteurs auprès des équipes de l’AP-HP.

Dans une lettre aux professionnels de santé, l’Agence du médicament (ANSM) s'est prononcée "pour le maintien de la commercialisation de l'acétate de cyprotérone" (Androcur), un médicament à l'origine de tumeurs cérébrales lorsqu'il est pris de façon prolongée et à hautes doses, "mais en renforçant l’encadrement et le suivi de ces traitements". L’ANSM a indiqué qu’une IRM du cerveau devait être faite avant de débuter tout traitement par Androcur ou ses génériques. Elle a aussi émis des recommandations à destination des professionnels pour les personnes qui prennent déjà le médicament. " Eclairage du Pr Sébastien Froelich, neurochirurgien à l'hôpital Lariboisière AP-HP qui avait le premier lancé l'alerte sur ce produit, et qui a participé aux travaux du groupe d'experts interrogés par l'ANSM.

Rester connecté à l'AP-HP :
Site : http://www.aphp.fr
Facebook : https://www.facebook.com/assistancepubliquehopitauxdeparis/
Twitter : https://twitter.com/APHP
Linkedin : https://www.linkedin.com/company/AP-HP
Catégories
Santé
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire.
Soyez le premier à commenter cette vidéo.