Write For Us

Michelin supprime 2300 postes : «Ca ne va pas durer encore des années», soupire un salarié

Chargement...
Google Rank
36 Vues
Published
Quelques mois après l’annonce de la fermeture de l’usine Bridgestone de Béthune, et malgré de bons résultats, le pneumaticien français a annoncé une nouvelle coupe dans ses effectifs qui touchera tous ses sites français. Au total plus de 10 % des 21 000 employés du groupe dans le pays vont être supprimés. La crise sanitaire a retardé l’annonce de cette restructuration, qui était en préparation depuis 18 mois, sans en être la cause principale, souligne le président de Michelin. Le groupe souhaite ouvrir « rapidement » des négociations avec les syndicats autour d’un « accord-cadre d’une durée de trois ans ». Les salariés sont partagés entre « la surprise et la colère », selon José Tarantini, représentant syndical de la CFE-CGC.Michelin souhaite se diversifier vers des activités à forte valeur ajoutée, comme l’hydrogène, les colles, l’impression 3D ou encore les déchets plastiques recyclés.
Catégories
Documentaire
Mots-clés
Michelin, économie, chômage
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire.
Soyez le premier à commenter cette vidéo.